accueil - la promo du jour - mon site pro - j'aime


50 nuances de Grey

50 nuances de Grey

C’est la sortie littéraire du moment en France !

(oui on est très à la bourre par rapport aux éditions originales dans la langue)

Sorti seulement hier en France et l’an dernier aux États-Unis, le premier opus de la trilogie Fifty Shades, 50 nuances de Grey, de E.L. James, a certainement déjà fait couler plus d’encre qu’il n’en a nécessité.

Premières ventes en Angleterre devant le célèbre Harry Potter de J.K. Rowling.

Outre-manche le succès est total.  La demande était visiblement importante. ^^

Reste à savoir si les lectrices françaises, car le livre touche surtout un public féminin, et c’est bien là sa particularité.

À première vue, cet engouement journalistique ne serait pas dû aux qualités littéraires du-dit bouquin mais plutôt à son genre inhabituel,

l’érotisme.

Ce qui est intéressant dans cette sortie littéraire, ce n’est pas tellement  son contenu que son approche et son impact sur les femmes dans notre société.

D’abord blogueuse, E.L. James est pressentie comme la nouvelle héritière du Marquis de Sade, l’histoire relate la « descente au 7ème ciel » d’une jeune femme et d’un homme d’affaire qui va petit à petit l’amener à la découverte de l’univers du sado-masochisme.

Le livre répond visiblement à un besoin de nouveaux  fantasmes et de dépassement de soi chez nos amies anglophones, et le livre est très souvent associé à la vente de sextoys.

Je trouve l’association plutôt intéressante, et après tout, franchement, mais pourquoi pas vous lâcher un peu et pousser un peu vos expériences / limites ? Tout cela ne reste après tout que de l’ordre du jeu.

La violence que l’on voit tous les soirs au 20H (et qui ne choquent presque plus !), la violence envers les enfants, le désastre écologique, les mensonges politiques, les détournements de fonds publics, tout cela c’est quand même bien plus grave que de prendre un peu de plaisir non ?

Ne jugeons pas ce livre comme n’importe lequel. Ne nous trompons pas. Il n’est pas là pour nous délecter de tournures et de vocabulaire destinés à nous enrichir, c’est évident.

On ne choisit pas délibérément un livre érotique pour cultiver sa passion de la sémantique, tout comme on ne choisirait pas un film de dorcel pour des qualités scénaristiques hors du commun…

Voyons dans les prochaines semaines si votre patronne/femme/copine bref, votre entourage féminin sera plus épanoui (ou pas) après cette lecture ! Ahah !

Article(s) sur le même sujet :

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,