accueil - la promo du jour - mon site pro - j'aime


Aperod’annif: le bilan

Et bien un bilan ma foi positif, en tout cas pour moi qui n’aie pas eu de souci de bagnole… ^^
Mais commençons par le commencement… Mon homme et moi sommes arrivés une vingtaine de minutes en avance car l’après midi la serveuse m’avait dit qu’ils ne pouvaient pas « réserver » le petit coin pour notre groupe (ni pour aucun autre d’ailleurs). Nous avons donc sauvagement étalés nos vestes sac et manteaux sur les chaises disponibles en espérant qu’un gros gaillard plein de bière ne vienne pas nous dire qu’il voulait s’installer là (car le pub était déjà plein).

Broots se montra le 1er d’une ponctualité exemplaire puisqu’à l’heure prévue soit 19h30 heure locale très précise, il serrait déjà sa pinte. Ensuite nous avons vu passer Calyptratus en coup de vent nous dire qu’il allait chercher des cloppes et revenait. Là, connaissant un peu le coin, nous nous sommes dit « on va pas l’attendre pour picoler on risquerait la déshydratation ». Et en effet, il n’est revenu qu’une bonne demie heure plus tard, rejoint rapidement par sa ravissante so britich épouse! J’ai eu droit à une superbe bouteille de Sauternes laquelle avait été enveloppée avec soin dans du papier cadeau, pour fille! Oui Môssieur! Cette attention poussée jusque dans le détail m’a beaucoup touchée.
Ensuite La Fée est arrivée les bras chargés d’un énorme bouquet de freesia et de tulipes rouges! Une merveille pour les yeux autant que pour le nez car se dégageait un parfum parfaitement délicieux. En tout cas, La Fée « c’est pas une majorette » comme dirait mon homme, elle a pas « Fée les choses à moitié » pour une connaissance pas plus vieille d’un mois… respect.
On a bien cru qu’on serait que nous 6 car l’Aocé et sa dame n’était plus dans le moove pour nous rejoindre et il a du user de tous ces talents de persuasion (non, non, on veut pas savoir ça ira…) pour décider cette dernière. Et Alleluia, les voilà dans le pub l’instant d’après… Quelques tournée plus tard il commençait à se faire faim et on a opté pour une salade en face du pub, aux « 7 péchés du plateau », un resto où les salades calment tout le monde.
Après quelques coups de portes dans le dos de La Fée et un digeo, nous voilà partis pour l’appart à 2 rues de là pour un « p’tit dernier ». C’est là que le calvaire de Broots commença car ce ne fut qu’une longue discussion (entre une gorgée de soho et un bonbon Stella) pour savoir si Neuville était sur sa route afin d’y déposer les pédestres Aocé et Charlotte. Quelques charmantes anecdotes « meetiques » nous ont permis de se connaître un peu plus et de ne plus jamais employer le terme « gérer » dans une de nos conversations ensembles. ;)
Un compromis a été trouvé et Broots décide de les ramener jusqu’à chez La Fée afin que celle-ci « prête son char lo » pour rentrer chez eux. Mais un mauvais karma ça s’invente pas, et il était écrit que Broots allait se taper la course car la voiture de La Fée n’a apparemment jamais démarrée. (message personnel à La Fée: En revanche je sais pas pourquoi t’as fini en pyj dans la rue? » :d

Voilà… et ce matin, tel le signe d’une bonne soirée, on avait tous les cheveux qui reculent!
En tout cas, merci à tous c’était une excellente soirée! (c’est un peu cucul mais là faut que j’aille dormir et j’ai pas le temps d’inventer une histoire de la mort qui tue. En + vous mettez quand même la barre super haut!.) :)

Un petit jeu comme promis:
C’est un rébus photographique:

broots.jpgminou.jpg

2ème rébus: « sans le bar »

carambar.jpg lafee.jpg

Article(s) sur le même sujet :

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share